Peintures | Pour bien débuter

Comment choisir sa peinture ?

27 août 2017

 

Une étape qui pose souvent problème à beaucoup de personnes voulant se lancer dans l’art de peindre à l’aérographe. Quand vient l’heure de choisir sa peinture, on hésite souvent sur quelle marque serait la plus intéressante, quelles différences entre toutes ces marques de peintures d’ailleurs ? Sont-elles toutes adaptés à notre matériel à nos besoins ?

 

Pour un premier achat, une bonne peinture est primordiale et permet de préserver son mécontentement pour les difficultés à apprendre à peindre, plutôt que de sans cesse resté sur la touche à nettoyer son matériel et ne pas comprendre le “pourquoi ça ne fonctionne pas bon sang ?!”

 

Nous allons détailler les caractéristiques de la peinture à travers différents points qui vous permettrons de mieux comprendre le choix de cette dernière par rapport à l’aérographe et à vos objectifs, vous permettant ainsi de démarrer vos premiers essais sur les chapeaux de roues ! Smile

 

  1. Les différents types de peintures
  2. Les différentes familles
  3. l’Encre et la peinture
  4. Choix et propriété de la peinture

 

Je vous invite également si vous avez du mal avec les termes employés dans cet article à consulter le vocabulaire technique en aérographie Winking smile

 

1 – Les différents types de peintures

 

 

  • l’Aquarelle : C’est la peinture la moins nocive des quatre. Elle est surtout utilisée pour l’illustration sur papier (majoritairement du papier aquarelle destiné à son utilisation). Elle possède une viscosité très faible et se dilue très bien à l’eau. Ce n’est pas la plus utilisée dans le domaine de l’aérographe et certain considèrent que les réalisations faîtes avec laisse des couleurs trop pâles, cependant elle est utilisable selon votre bon vouloir.

 

  • l’Acrylique : Grand classique de l’aérographe, c’est celle que l’on utilise le plus part du temps. Elle peut également se diluer à l’eau, également avec un diluant approprié. Sèche plus ou moins vite et nécessite un nettoyant type eau déminéralisée (pour certaine) ou alcool 90°. Elle s’utilise sur tous supports, respectant les règles de réalisation à suivre pour chacun et s’offre à nous sous un éventail de marques différentes, plus ou moins épaisse, ayant toutes leurs propriétés.

 

 

  • Peinture à huile : Plus nocive et compliquée d’utilisation (peinture à base de produits pétrolier), celle-ci s’utilise également sur quasiment tous les supports avec un diluant. Cependant, elle nécessite une préparation de ce dernier car elle est corrosive. Une préparation traditionnelle qui demandera de l’huile de lin ou une universelle qui demandera du gesso (à l’heure actuelle, vous trouverez facilement des supports présentant déjà la préparation, mais pour un objet plus personnel typiquement ; un instrument, pensez-y). Elle sèche moins rapidement que l’acrylique, mais nécessite un nettoyant beaucoup plus puissant comme le white spirit par exemple.

 

 

  • Polyuréthane : La plus nocive, ce travail en cabine, bien se protéger et faire attention lors de son utilisation. Dans le monde de l’aérographe, on la trouve essentiellement dans le domaine de la carrosserie, que l’on peint avec des bases mates (mono-composants). Par la suite, on passe au brillant et vernis, puis au durcisseur. Pour le nettoyage, elle demande un produit plus costaud que pour l’acrylique. Elle possède divers variations incroyablement nombreuses qui lui permettent d’obtenir toutes sortes de caractéristiques selon les besoins et envies.

 

 

Nous nous concentrerons dans cet article sur la peinture Acrylique, celle qui présente le plus de facilité d’utilisation avec de bonnes caractéristiques pour débuter, offrant également beaucoup de possibilités dans son utilisation.

 

2 – Les différentes familles

 

Voici les familles que vous pouvez rencontrer, qui donneront différents effets à vos réalisations suivant leurs propriétés.

 

Nota : Le diluant officiel aussi appelé “Reducer” (généralement de la même marque que la peinture) , n’est nécessaire que pour les peintures solvantées. Si vous vous orientez vers une gamme dont les pigments sont très fin, 100% hydro, il n’est pas nécessaire. Le diluant facilite la projection ainsi que l’adhérence sur beaucoup de surfaces solides, mais n’est pas indispensable pour des aérographes dont la buse est supérieure à 0,3mm, par exemple.

Diluant Reducer Wicked Colors Aérographe

 

  • Opaque : Les couleurs opaques sont solides et prévus pour la couverture, on privilégie très souvent les opaques pour commencer un projet. Elles fonctionnent mieux comme base et peuvent être associées par la suite aux autres familles ci-dessous. Généralement et du fait de leur pigmentation dense, elle permet d’obtenir une couverture bien opaque et nécessite chez la plus part des peintures un diluant.

 

 

  • Transparent : Ce sont des couleurs plus vives qui ne possède pas de fonction de remplissage. Elles fonctionnent mieux sur des surfaces légères en complément des couleurs opaques pour une fonction de couverture. Généralement très dense dans la pigmentation, elles nécessitent bien souvent un diluant qui augmente également la transparence.

 

 

  • Pearlized (Nacré) : Nacré ou Pearlescent, sont appelés ainsi du fait de leur brillance, combinant des couleurs transparentes avec de la perle en poudre. Elles apportent une touche nacré à la création pour donner un style particulier. Les couleurs plus claires s’appliquent mieux en combinant avec un opaque clair et inversement pour le foncer. De même que la transparente, Elles nécessitent bien souvent un diluant qui augmente également la transparence.

 

 

  • Iridescente : Les couleurs iridescentes se rapproche beaucoup du pearlized. La différence ce situe sur un changement de tonalité, d’accentuation des points de lumières et des contours, dans les effets de l’iridescente. Ainsi, en appliquant des couleurs irisées, on donne un côté flamboyant plus prononcé, contrasté sur les zones d’ombres et lumineuses. Comme pour la Pearlized, Les couleurs plus claires s’appliquent mieux en combinant avec un opaque clair et inversement pour le foncer. De même que la transparente, Elles nécessitent bien souvent un diluant qui augmente également la transparence.

 

 

  • Fluorescente : Les couleurs fluorescentes comme vous vous en doutez, apporte un effet néon, une lueur prononcée fluorescente. L’effet de fluorescence vient du fait que les pigments de la peinture sont en décomposition rapide. Elles s’appliquent au mieux sur une base opaque très claire et ne sont pas prévus pour une simple décoration de finition. La pigmentation est très dense et elle est très transparente. À fin de l’utiliser au mieux, veiller à appliquer avec cette couleur une autre couleur de base, ce qui donnera un meilleur rendu. De même que la transparente, Elles nécessitent bien souvent un diluant qui augmente également la transparence.

 

 

3 – l’Encre et la peinture

 

 

On parle souvent de peinture, mais certaine sont aussi appelées “encre pour aérographe”. Mais quelle différence entre y a-t-il entre les deux ?

 

De prime abord, les deux se ressembles beaucoup. La différence majeur est culturelle. À travers l’histoire, l’orient a toujours plus utilisé l’encre et l’occident la peinture. Dans leur utilisation, l’encre est plus adapté pour faire des décorations, de l’écriture, tendis que la peinture naturellement utilisé pour recouvrir une surface.

 

Par défaut, on dit d’une peinture pour aérographe qu’elle devient une encre, lorsque sa pigmentation est extra-fine (c’est à dire que les pigments de peinture sont tellement broyés qu’ils deviennent minuscules). Cela permet au produit de passer dans un couple (buse + aiguille) très petit, sans nécessiter la moindre dilution. Vous pouvez néanmoins la diluer sans soucis si vous le désirez à fin d’atteindre des variations de couleurs souhaitées lors de vos réalisations.

 

Dernier point pour les différencier ; la peinture forme une couche imperméable une fois sèche, contrairement à l’encre qui n’est pas étanche. Cela vient de leur composition.

 

4 – Choix et propriété de la peinture

 

Toutes ces possibilités sont intéressantes, mais que choisir parmi toute cette gamme de peinture ?

 

Il reste quelques points à éclaircir. Je vous est parlé un peu plus haut de peintures solvantées. Ce sont des peintures qui ne sont pas “100% Hydro” , elles ont donc besoin d’être dilué avec un produit approprié, bien souvent un diluant dit “officiel” type Reducer, généralement de la même marque que la peinture.

 

Personnellement je vous conseils, toujours pour bien débuter sans vous prendre la tête et ne pas trop frapper votre porte feuille, une peinture dit “100% Hydro”. Cela signifie qu’elle est diluable intégralement à l’eau déminéralisée. Faites attention à ce que vous pouvez lire ça et là sur internet. Vous n’êtes pas obligé de faire une combinaison d’alcool à 90% avec du lave vitre et d’y rajouté un autre produit pour enlever l’effet bleuté du lave vitre  Laughing out loud

Eau déminéralisée

Nota : Evitez l’eau du robinet, ne négligez pas l’aspect déminéralisé. Les minéraux présents dans l’eau ne sont pas bénéfiques sur le long terme pour votre aérographe.

 

Aussi, suivant votre aérographe et je parle de la taille de son couple (buse + aiguille), il serait judicieux de choisir une pigmentation assez fine si vous possédez un couple petit. Il existe trois catégories :

 

  • Fine
  • Super-fine
  • Extra-fine

 

Pour exemple, si vous avez un couple de 0,2mm, orientez-vous sûr de l’extra-fine ce qui vous permettra de débuter et vous faire la main sans vous prendre la tête avec la dilution. Vous pourrez peindre directement en versant votre produit dans le godet. Si vous avez bien compris le point précédent, ce sera donc une encre pour aérographe. Winking smile

 

En conclusion, je vous encourage à vous orienter vers une encre pour aérographe, Acrylique 100% Hydro (ou quasiment si vous ne trouvez pas), à broyage de pigment très fin voir extra-fin, de la famille opaque (ce qui est généralement le cas, la liste des familles s’appliquant majoritairement aux peintures solvantées)

 

Golden High Flow

 

En complément de cet article, je vous donne trois encres idéales et pratiques pour commencer. Elles sont absolument géniales et vous permettrons de vous initier sans aucun soucis techniques.

 

Nota : La createx Illustration s’utilise très bien, mais n’est pas tout à fait une 100 hydro, vous pouvez cependant l’utiliser au même titre que les deux autres sans aucun problèmes

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *