Pour bien débuter

l’Utilisation des différents Caches et Pochoirs

8 août 2017

Au début, je trouve qu’il n’est pas facile de se lancer dans des créations à main levé. C’est bien normal, la maitrise de son aérographe est quelque chose de long et difficile. Disappointed smile

 

Cependant, après quelques tentatives à réaliser des lignes et des points, on aimerait bien se laisser aller à peindre quelque chose de plus intéressant tout de même ! Cela permet également de maintenir votre motivation entre deux exercices basiques, en vous montrant clairement que vous êtes vous aussi capable de peindre quelque chose de sympa sans vous prendre la tête. Sarcastic smile

 

Il existe deux techniques très simples à appliquer qui vous aideront à cela dans vos débuts, je les utilisent toujours et cela m’enthousiasme beaucoup.

 

1 – Les Caches

 

Caches Aérographe

 

 

Admettons que vous souhaitez peindre une lune. Vous cherchez donc une superbe image de la lune sur internet et vous l’imprimez. Une fois que vous avez votre image, munissez-vous du couteau de précision (aussi appelé scalpel). Je parle assez souvent de cet objet, vous le retrouverez dans les 9 accessoires de première nécessité , mais il a complètement révolutionné mon découpage et je parie qu’il fera de même avec le vôtre Winking smile

 

Découpez proprement la lune et récupérez-la. Voilà, vous avez votre cache, simple non ?

 

Mais pourquoi faire cette manipulation ? Lorsque vous plaquez votre lune sur votre support (en veillant à bien la fixer) vous pouvez alors peindre autour de celle-ci. Quand vous la retirez par la suite vous obtenez donc un fond de couleur et la partie cachée de la couleur du support, prenant la forme de votre lune. (d’où son nom, le cache)

 

De la même manière, le cache permet de masquer une partie du support de façon général, pour éviter que la peinture ne l’atteigne ce qui est très pratique.

 

2 – Les Pochoirs

 

Pochoirs Aérographe

 

 

Reprenons notre lune ! Vous l’avez découpé et le reste de la feuille va donc à la poubelle. Absolument pas. Le reste de la feuille est un pochoir. Suivant la même méthode, en le plaquant sur votre support, vous pouvez peindre cette fois-ci la partie découpée. Vous voilà donc à l’inverse, avec un support de couleur vierge et la lune de couleur souhaitée.

 

La lune est un exemple extrêmement simple, mais certaine découpes vous permettrons d’obtenir des caches et pochoirs de formes bien plus complexe (Images de l’articles). Pour exemple de réalisation, je vous invite à aller voir l’article apprendre l’aérographe : l’Initiation

 

 

Associé à un contexte précis de création, les caches et les pochoirs vous permettront de faire de belles réalisations dans vos débuts. Ils permettent également de poser les proportions avant la création d’une œuvre. Attention cependant à ne pas être trop directe et rapide, on a souvent tendance à assombrir rapidement avec leurs utilisations.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *