Initiation à l'aérographe

Mon parcours à l’aérographe : l’Initiation – Partie 03

16 décembre 2017

Je vais vous présenter dans cet article les œuvres que je réalise au fur et à mesure de ma progression pour concrétiser mon défi de devenir peintre aérographe en 1ans !

Je tiens à préciser que je vais être totalement transparent avec vous dans cette partie liée à l’initiation, abordant ici les réalisations 9 à 13 et vous montrer jusqu’à ma création la plus ridicule qui soit ! Le tout dans le but d’expliquer mes erreurs commises et les choses que j’ai pus faire ou ne pas faire pour progresser au mieux. De la technique jusqu’au choix du matériels, analysons pas à pas les bonnes méthodes à adopter pour devenir peintre aérographe  Smile

Suite de l’article,  mon parcours à l’aérographe : l’initiation – Partie 02

009 – Le Programme (24/09/2017)

 

 

The Program Femme Aérographe

  • Aérographe Infinity CR Plus (0,2)
  • Peinture Golden High Flow (Couleurs)
  • Papier A4 Bristol 250g/m²

Portrait de femme extrait du livre “The Program” de Suzanne Young

Comme beaucoup d’images que je choisis, c’est totalement par hasard que je suis tombé sur celle-ci. Un bon entraînement pour concrétiser mon objectif et mon premier portrait en couleurs !

La couleur rajoute de la complexité, mais d’un autre côté, cela harmonise un peu l’ensemble… On voit tout de suite le manque de propreté et de finesse par rapport  à la réalisation précédente.

La teinte chair est bien trouvée et les ombres du visage ne sont pas si mal faites, notamment au niveau des paupières, ce qui n’empêche pas que l’on découvre une multitude de défauts chez cette dame

Léger problème de symétrie à certain endroits dont les sourcils qui sont trop saturé, manque de travail sur les lèvres, partie droite des cheveux ratés et les narines sont trop marquées…   Eye rolling smile

Manque de maîtrise et surtout, de patience. Réalisation faite bien trop rapidement et sans recule lors de chaque étape… Le fait de prendre son temps et d’analyser en faisant quelques pauses est primordiale pour un rendu correcte.

Je ne vais pas m’étendre plus sur celui-ci, meilleur sera le prochain à n’en pas douter.

010 – Le Brochet (16/10/201)

Brochet Poisson Aérographe

  • Aérographe Infinity CR Plus
    (0,2)
  • Peinture Golden High Flow
    (Couleurs)
  • Papier Schoellershammer N°4 (35×50)

 

Un choix beaucoup trop complexe pour mon niveau actuel, à l’image du Batman de l’article précédent.

Cependant, ayant acquis quelques compétences et expériences en plus depuis la dernière fois, je décide quand même d’essayer. Comme dit mon collègue Pascal (merci à lui !) ; aérographiste amateur de talent ; difficile peut-être ! Mais permet d’acquérir plus de maîtrise de l’appareil malgré les plantages pour justement apprendre   Shifty

L’image me plais beaucoup et même s’il est loin d‘être parfait, je suis assez content du résultat. C’est également la première réalisation qui me demande quasiment toutes mes couleurs !

Le fond est raté, mais donne un ton global l’œuvre. Un gain d‘expérience et de travail rattrapera tout cela au fur et mesure de ma progression.

Le brochet en lui-même n’est pas si mal, mais les couleurs sont mal maîtrisées… Nageoires trop saturé et débordant sur le reste, gestion des couleurs du brochet pas assez travaillées… C’est cependant toujours avec une légère progression par rapport  l’œuvre précédente que je poursuis ma route..

Trop rapide, comme toujours. Je dois prendre plus de temps pour travailler le fond et la lumière ainsi que le choix des couleurs pour parvenir  un résultat toujours plus poussé   Nerd smile

À noter, ma première peinture avec le papier spécial aérographe Shoellershammer 35×50. Papier que je conseils, il est vraiment idéale pour peindre et supporter les différents effets de gommage, grattage…Un support de meilleur qualité en plus d’être plus grand !

011 – Crâne de Chef Indien (04/11/2017)

Skull Chef Indien

  • Aérographe Infinity CR Plus
    (0,2)
  • Peinture Golden High Flow
    (Noir et Blanc)
  • Papier A4 Bristol 250g/m²

 

Un nouveau noir et blanc que j’ai trouvé assez sympa à faire. Un peu trop rapide, toujours, et manque de peaufinage dans la recherche des ombres, dégradés, contraste….

Egalement, au niveau de la coiffe. Les plumes et leurs fourreaux ainsi que les ornements en amonts ne sont pas assez travaillés, autant au niveau des ombrages que de la finesse même si cela s’améliore et me fait justement travailler ces quelques points comme il se doit !  Ninja

J’en reste satisfait dans l’ensemble, l’apprentissage se poursuit. L’intérêt du Skull restant de parvenir à éclaircir certains points des os pour tendre vers le foncer à d’autres endroits, donnant, combiné à la texture cet effet de dégradé réaliste si particulier

012 – Reflet d’Eau (03/12/2017)

Reflet d'Eau Aérographie

  • Aérographe Infinity CR Plus
    (0,2)
  • Peinture Golden High Flow
    (Couleurs)
  • Papier Schoellershammer N°4
    (35×50)

 

Nouvelle découverte intéressante aujourd’hui, je sais que depuis le brochet, je voulais revenir à des choses plus abordable… Mais je paris que vous êtes comme moi et que vous aussi, quand vous tombez sur une image qui vous captive d’entrer de jeux, il est très difficile de se dire “Non”.   Winking smile

Je reviendrais sur cette œuvre dans un autre article car je la trouve idéale pour expliquer la profondeur.

J’ai d’ailleurs eu un peu de mal au début avec ça. Comme me la fait remarquer une amie, peintre également, mes algues ne formaient qu’une simple ligne et cela manque de profondeur, je peaufine donc cela en accentuant celle en premier plan et floutant celle en arrière plan. Résultat pas si mal que ça, même si cela manque cruellement de finesse, à noter quelques petites erreurs de manipulation comme toujours…

Les ondes sur l’eau et la vision sous-marine était quelque chose que j’avais envie de parvenir à réaliser. Il n’est souvent pas facile de représenter certaine texture comme le verre ou la fumée.

Curieusement ! Je trouve que le résultat est plutôt acceptable avec un bel effet de lumière derrière la surface de l’eau et des ondes bien retranscrite (excepté peut-être autour des pilier du ponton)   Flirt male

Pour faire cela, j’ai utilisé le crayon gomme (côté dur) combiné à de forts mouvements circulaires, je dessine les plus gros traits des ondes que vous pouvez voir. Puis, utilisant le côté tendre du crayon, je suis la trajectoire de ces traits et je balaye entre eux, la surface de l’eau assez légèrement, à plusieurs reprises, donnant au fur et à mesure cet aspect “abimé” du bleu symbolisant la surface. En forçant un peu plus sur le centre de l’œuvre, je fais ressortir le blanc et apporte l’effet de lumière au-dessus de la surface.

Pour le ponton, rien de nouveau, petit dégradé simple sans trop de précision puisqu’il est normalement flouté par la surface de l’eau. Il n’est cependant pas sur une bonne perspective et sa réalisation aurait pu être bien meilleur, typiquement, le pilier de gauche perpendiculaire au bas de la feuille.

La silhouette pour finir, qui tend son bras à fin de percer de son bâton la surface de l’eau et créer cette onde si captivante, est plutôt bien. Un meilleur travail des couleurs et de la finesse aurait pu donner un résultat encore meilleur, mais cela viendra avec le temps. La progression continue…

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *