Pour bien débuter

Comment choisir son Aérographe ?

9 juillet 2017

 

La première étape la plus palpitante dans votre initiation à l’art de peindre à l’aérographe commence ici. Je me souviens très clairement mon enthousiasme à l’idée d’acquérir mon premier aérographe il y a quelques mois. Cependant, je fus assez surpris de constater la quantité d’appareils différents disponibles à l’achat avec un tas de fonctions différentes que d’autres non pas, de quoi vous faire grandement douter dans votre choix !

 

En premier lieu, je vous invite à aller jeter un œil sur comment commencer avec l’aérographie, cela vous donneras une première base à l’esprit qui vous aideras à mieux choisir votre appareil dans la suite de cet article.

 

Pour que l’on cerne mieux la chose, nous allons nous concentrer sur 4 critères principaux, à savoir :

 

  1. l’Aiguille et la Buse
  2. Les différentes fonctions
  3. La Marque
  4. Le Budget

 

Vous pouvez également consulter le vocabulaire technique en aérographie qui vous aidera à bien comprendre les différentes fonctions de votre futur appareil.

 

1 • L’Aiguille et la Buse

 

Tous les aérographes possèdes une aiguille et une buse, ce sont les deux pièces les plus importantes de votre appareil. l’aiguille détermine le débits de peinture projetée et l’étendu sur laquelle la peinture peu s’étendre en fonction de la distance. En règle générale elles vont de 0,15mm à plus de 0.8mm.

 

Pour exemple, je vais prendre mon aérographe : Infinity CR Plus FPC, Two In One (0,2/0,4)

 

Aiguille et Buse Aérographe Infinity

 

(En rouge l’aiguille et en bleu la buse, de 0,2mm de l’Infinity CR plus)

 

Ne soyez pas tant impressionnez par le prénom barbare de cet appareil, il n’est pas si surnaturelle que ça comme vous allez le voir. Le Two In One symbolise deux couples (aiguille/buse), un aérographe possédant cette mention vous indique donc que vous aurez la possibilité d’utiliser deux couples vendu avec l’appareil. Les deux tailles vous sont donc présentées entre parenthèse.

 

Mais quel intérêt d’avoir un couple plus petit ou plus grand me direz-vous ? Et bien cela dépend essentiellement de votre choix de support et de vos envies. Si vous êtes maquettiste par exemple, il sera plus intéressant pour vous de choisir un couple plus petit comme le 0,2mm étant donné que votre travail est plus minutieux. De même, si vous êtes plus dans l’optique de peindre le capot de votre voiture, dans ce cas le 0,2mm vous embêteras plus que si vous vous orientez directement sur une taille plus haute comme un 0,4mm.

 

Petite précision ceci-dis, vous pouvez très bien réaliser l’œuvre sur votre capot avec un couple de 0,15mm. Vous allez juste mettre beaucoup plus de temps. L’inverse est un peu plus technique, mais il est possible de peindre de petite pièce avec un couple de 0,3mm par exemple. Plus vous développerez votre technique et votre expérience plus vous pourrez réaliser de choses différentes que le couple soit petit ou grand.

 

Cependant en temps que bon débutant, restons dans quelques choses d’adapté.

 

Attention, deux points importants à savoir avant de passer à la suite.

 

  • Vous avez pus constaté que je parle de couple et c’est pour une bonne raison ; n’essayer jamais d’intervertir les tailles en la buse et l’aiguille ! Une buse de 0,2mm va avec une aiguille de 0,2mm. Si vous le faite quand même, votre aérographe rencontrera des problèmes.

 

  • l’Aiguille est une pièce extrêmement fragile. Manipulez-la minutieusement et avec précaution. Si elle se tord, vous devrez en racheter une nouvelle (pour la modique somme de 15 à 40€ en moyenne)

 

2 • Les différentes fonctions

 

Parlons un peu de vos futurs objectifs. Vous savez à présent quelle taille sera la mieux adaptée pour votre travail, mais il faut également que vous choisissiez les derniers critères selon vos envies. Vous avez le choix entre un godet par gravité ou aspiration, le premier situé au-dessus de l’aérographe, le deuxième au-dessous.

 

Le premier est plus facile à nettoyer mais peu contenir moins de peinture que le second ce qui n’empêche pas une bonne utilisation des deux côtés. C’est essentiellement lié à votre envie. Pour bien débuter je préconise tout de même plus le godet par gravité.

 

Lorsque j’ai commencé à peindre dernièrement, j’ai eu l’immense bonheur de découvrir les joies du nettoyage de manière intensif, une étape importante, et je dois dire qu’un godet à aspiration m’aurait plus embêté de ce point de vu étant donner que c’est assez régulier quand on commence. De plus, la peinture tombe directement dans l’aérographe avec le godet par gravité ce qui permet une utilisation très simple, l’aspiration peu nécessité un changement de débit d’air et autre petit aléas lié à la pression ou quantité de peinture. À l’achat, le godet par aspiration est symbolisé par un “X” dans le nom de l’aérographe.

 

Certains aérographe possède également ce que l’on appel “manche de butée réglable” ou “Quick Fixe”. Ce sont des fonctions qui peuvent grandement vous aider sur un premier aérographe car cela permet de bloquer l’aiguille dans sa course à un niveau sélectionné et donc, de mieux gérer la manipulation de la gâchette et le débit de peinture que vous allez projeter sur le moment.

 

Quick Fixe Infinity

 

Une fonction intéressante que je recommande, le mien possède la caractéristique “Quick Fixe” (image ci-dessus) et cela ma bien aidé lors de mes premiers essaies, pour s’entrainer à faire des lignes très fines sans ce poser la question de maîtriser le débit manuellement, avec la course maximale dés le débuts. Je reviendrais plus en détails sur cette fonction un peu plus tard.

 

La Valve FPC ainsi que l’embout à prise rapide sont pratiques, mais pas non plus absolument essentielle. Le FPC vous permet de régler la pression du compresseur sur l’aérographe ce qui vous évite de tendre la main pour le faire sur le compresseur. L’embout vous permet de dé-clipser/re-clipser rapidement l’aérographe au tuyau du compresseur plutôt que de le visser normalement. Cette dernière fonction est selon moi plus intéressante si vous possédez plusieurs aérographe pour travailler, mais pas essentielle si vous débutez.

 

Pour finir, le simple action/double action. La plupart des aérographe actuel sont des doubles actions. C’est ce que je vous conseil.

 

Le double action gère la pression d’air et la peinture simultanément, il est plus ergonomique en terme d’utilisation que le simple action qui lui, gère le débit de pression d’air avec un débit de peinture fixe. Le simple action est donc beaucoup moins adapté lorsque vous souhaitez modifier la taille ou la quantité de peinture projetée lors de votre tracée.

 

3 • La Marque

 

À présent, parlons un peu des différentes marques. J’y reviendrais dans un autre article plus en détails, mais voici quelques marques, les principales, que vous allez rencontrer.

 

  • Harder & Steebeck (Allemand)
  • IWATA (Japonais)
  • Paasche (USA)
  • Badger (USA)
  • Aztek (USA)

 

Il en existe bien d’autres, mais je vous conseil de vous orienter sur un appareil de l’une de ces marques. Non pas que d’autres aérographes soit forcement moins bon voir mauvais, cependant dans notre cas, privilégions la fiabilité et l’achat d’un appareil chez une maison ayant déjà fait ses preuves. Un aérographe de ce type vous sera fidèle, sans problème, durant bon nombre d’années et ne cassera jamais.

 

J’en profite pour vous parler de ce que j’appel les clones. Il existe des aérographes qui ressemble beaucoup à ceux de cette liste, mais sont de qualités inférieurs. C’est un peu le bas de gamme de l’aérographe. l’idée pourrait vous séduire car leur prix est attractifs comparé à d’autres et leur esthétiques est similaire, cependant, n’achetez jamais ce genre de produit. Pourquoi, c’est très simple, comme vous vous en doutez un clone aura déjà une durée de vie moins grande, il peut plus facilement se casser, si vous avez besoin de trouver une pièce de rechange je vous souhaite bon courage pour la trouver en espérant qu’elle ne vienne pas de l’autre bout du monde.

 

Cela reste mon avis, mais il est mieux d’investir un peu plus cher dans un appareil de qualité fiable plutôt que d’acheter quelque chose qui vous apporteras régulièrement des problèmes, faisant augmenter votre frustration et pouvant même vous dégouter d’apprendre à l’utiliser.

 

Pour bien débuter, je vous conseil de vous orienter sur la marque Harder & Steebek ou bien IWATA. H&S son un bon choix pour débuter, leur aérographes sont ergonomiques et appropriés à la découverte du milieu de manière facile et simple. IWATA fera de même, mais nécessite tout de même légèrement plus de maîtrise. Personnellement j’ai choisis l’Infinity de Harder & Steebeck pour commencer et j’en suis pour le moment très heureux. Je vous le recommande donc, ainsi que l’Evolution AL+, également chez H&S ou l’IWATA Eclipse de chez IWATA. Mais rappelez-vous que quelque soit votre choix dans ces marques, vous aurez déjà un bon matériel de départ.

 

4 • Le Budget

 

Très bien, nous avons fais le tour du propriétaire comme il se doit, mais il reste la question essentielle. Quel est le coût de la passion ?

 

Il y a une chose qu’il est bon de préciser. De nos jours, beaucoup de boutiques, en ligne notamment, font des packs. Cela vous permet d’avoir dans le lot votre aérographe ainsi que votre compresseur. Si vous ne possédez aucun compresseur, je vous invite à vous orienter sur un pack. Si vous en possédez déjà un, tout dépend de ses caractéristiques.

 

En effet, les packs proposent, en moyenne, de petits compresseurs, avec ou sans cuve, de quelques litres. c’est suffisant pour une utilisation classique de votre aérographe. Si vous possédez un compresseur énorme, faisant beaucoup de bruit, avec une cuve de plusieurs dizaines de litres et que vous envisagez un travail simple sur toiles, carrosseries, ou maquettes, je vous recommande un pack également car il sera trop gros pour une utilisation classique de votre aérographe. Je ferais un prochain article plus détaillé sur les compresseurs, mais si vous choisissez un pack, prenez un compresseur à cuve, c’est très important.

 

  • Prix d’un pack (aérographe + compresseur), en moyenne : de 150 à 400€
  • Prix de l’aérographe seul, en moyenne : de 100 à 300€

 

Je précise que ce sont des prix approximatifs pour vous faire une idée. Vous pouvez rencontrer des aérographes seuls plus cher encore et d’autres moins. Cela fais donc un certain budget à gérer en fonction de vos possibilités financières, mais de mon avis personnel, il vaut parfois mieux économiser un peu pour un pack intéressant et avoir une base d’apprentissage solide en matériel.

 

Pour terminer ce chapitre je vous laisse deux sites très agréables et fournis sur le sujet. Vous y trouverez la pluparts des aérographes et marques mentionnées dans cet article ainsi que leurs prix. n’hésitez pas à prendre votre temps, regarder et étudier la chose en n’oubliant pas que si vous faite ce choix en rapport à vos besoins et envies, vous trouverez sans nul doute l’appareil qui vous conviendra le mieux.

 

Postez dans les commentaires vos impressions sur les différents aérographes que vous avez pus avoir et les problèmes rencontrés avec eux, cela aidera grandement dans l’orientation et les choix d’achats  😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Only registered users can comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *